Accouchement n°3 et surement le dernier!!

Le 20 mars je faisais mon dernier article sur le blog pour vous raconter nôtre week-end de Pâques.
Quelques jours plus tard, Je donnais naissance à mon dernier bébé dans la souffrance et le sang.
Quoi?!! Ce n’est pas très avenant mais c’est tellement réaliste, l’accouchement c’est un peu boucherie quand même!

Entre la fatigue accumulée et l’hypertension artérielle gravidique, il était temps de faire naître ce bébé tant attendu par déclenchement.

Rendez-vous à la clinique le jour J à 5h du matin.
Le temps de s’installer en salle et de faire les papiers, la sage femme me pose la perfusion vers 5h30.
Les premières contractions ne tardent pas à se faire sentir et la douleur aussi par la même occasion. (petit rappel j’ai décider d’accoucher sans péridurale)
Jusque là, tout est tout à fait gérable mais c’est sans compter sur l’imprévu parce que le travail s’accélère de façon vraiment rapide!
Je me retrouve donc 3h seulement après le début du déclenchement, avec des contractions atroces et l’irrésistible envie de pousser. Je demande donc à mon mari d’appeler la sage femme (j’ai tellement mal que je suis incapable de le faire moi même), et la, bémol, mon col n’est ouvert que de 6… mais je suis incapable de me retenir de pousser.
Le personnel soignant fait donc venir mon gynécologue pour un avis plus « médical », selon lui mon col est assez souple pour pouvoir laisser passer le bébé, du coup on se met tous en place, et je commence à pousser dès que je peux.
En quelques poussées, sa tête était déjà sortie et le corps a suivi aussi vite.

Après 3h30 de contractions et de douleurs, je profite donc de l’accalmie après la délivrance pour faire connaissance avec ce bébé, j’en profite aussi pour faire la tétée de bienvenue.
Seulement les pertes de sang restent anormales, mon utérus ne veut plus se contracter.
Malgré plusieurs médicaments perfusés, le sang coule toujours abondamment.
2h après mon accouchement, aucune amélioration en vue, le personnel médical décide de m’envoyer au  bloc opératoire pour faire une révision utérine.
Je peux donc remercier mon fainéant d’utérus pour avoir provoquer une hémorragie de la délivrance qui m’a valu de passer au bloc sous anesthésie général. (ça aurai été tellement plus simple d’avoir eu la péridurale ^^)

Ce jour, fut un des jours les plus douloureux de ma vie, et franchement je ne conseillerais à personne de passer par la mais il m’a permis de rencontrer mon 4ème amour, mon petit garçon, mon Dragomir (oui c’est son prénom, non ce n’est pas une blague) que j’appellerais ici Dragogo. (car il me rend vraiment trop gagate ❤ )

ps: faites pas gaffe à ma tronche, les efforts ça rend moche ^^

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s